Martine Salmon

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Biographie

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Après avoir été chorégraphe et danseuse, elle aborde dans le slam la relation du corps à son environnement, le lien de l’être humain à son milieu, aux éléments, aux paysages. Émotions et sentiments tissent son écriture poétique, tandis que les mots de la révolte ne sont jamais loin.

La ville de Roubaix lui commande l’écriture et la création d’un spectacle ambulant sur l’immigration plurielle liée à l’histoire textile de la ville : « Slam me tisse métis » visite slammée qu’elle va jouer régulièrement pour l’Office du Tourisme. La ville d’Armentières va lui demander d’écrire deux textes complémentaires à ce répertoire sur l’univers du textile pour les journées du patrimoine en 2010.

Passionnée d’arts plastiques, elle a l’idée d’écrire sur l’acte de création d’un peintre, d’un sculpteur, d’une céramiste en allant les interviewer. C’est ainsi qu’elle crée « Slam à fleur de peau », au Colysée de Lambersart avec le pianiste Stefan Orins.

Invitée en résidence d’écriture par le Golem, en Ardèche, sur le thème « Land Art et poésie », elle écrit « Ruines », texte qui sera édité en 2013. Elle envisage également une lecture spectacle de ce texte pour l’année 2013/2014 avec mise en scène et chorégraphie.

À la demande de la ville de Chartres, elle écrit en juin 2012, « Corps de mots émaillés », une performance slam et gestuelle dans la continuité de son travail sur les arts plastiques. Imprégnée des sculptures en tôles émaillées de récupération de Bernard MÉLOIS elle nous fait partager sa vision de l’oeuvre dans ce court spectacle où elle engage tour à tour son corps et sa voix, comme une « effraction heureuse » dans l’imaginaire du sculpteur. Joué 49 fois à la collégiale Saint André de Chartres.

« Slam instant », est un voyage poétique mêlant magie et sonorité des mots, créé à l’occasion du salon du livre de Bondues.

Le slam lui permet d’offrir un voyage à travers les mots à des personnes  incarcérées : prisons de Sequedin et de Loos ou en fin de vie : à l’hôpital Mahaut de Guisnes de Tourcoing, pendant six mois à raison d’une fois par semaine, elle ira de chambre en chambre pour des « concerts au Chevet » avec le contrebassiste Luigi Corda.

De cette collaboration naîtra « Chromatique Elixir »slam poésie au pays des sens.

« Empreintes Poétiques à Lambersart »,  60 dalles de granit bleu gravées et intégrées au trottoir  de l’avenue du Maréchal Leclerc à Lambersart : nouveau lieu de promenade offert à tous les habitants de la ville. Le grand livre de pierre évoque la métamorphose de la ville du Moyen-Âge à nos jours.

Entre histoire et poésie, chaque quartier y trouve sa place. Les dalles historiques et les dix slams, évoquent l’identité de la ville comme dix fenêtres ouvertes sur le passé, le présent et le futur, comme dix facettes poreuses dont chacune d’elle colore la ville entière, comme dix regards éclairant « Lambersart la jolie ». L’itinéraire s’avère à la fois artistique et pédagogique

En parallèle Martine Salmon croise écriture et sa déclamation avec Karim Feddal. Environ 25 dates pour le concert « Slam en Ciel ». Dont un concert en 2009 au MUSEE DU QUAI BRANLY à Paris. Ils travaillent  actuellement à la création d’un nouveau concept de concert : deux voix slam à l’unisson, accompagnées d’un DJ intitulé « Insurrection Poétik ».


Les projets de Martine Salmon

Cet artiste n'a pas encore de projets.


Afficher l'image de fond