Zeuzloo

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Biographie

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Habituée aux planches du théâtre pendant sa jeunesse, Zeuzloo renoue avec la scène en 2013, cette fois-ci avec ses propres textes. Conviée à participer au « Battle de Courtoisie » mené par les rappeurs Mwano et Mc Métis (en collaboration avec la Générale d’Imaginaire) en tant que néophyte, elle découvre la scène rap et prend goût aux Open Mics, lieux d’expression ouverte où tout le monde est invité à réciter un texte ou à improviser. Elle fait ses dents aux soirées Beatbox-Rap et y rencontre Lexie T, beatboxeuse.

Ses textes sont à la fois revendicatifs et réalistes quant à la condition des femmes dans les villes. Son message est la plupart du temps assez clair « Je suis une fille du genre de celle… qui n’a pas sa langue dans sa poche ! ». A l’aise dans le dire, Zeuzloo s’amuse à raconter des histoires souvent teintées d’humour noir et optimistes malgré un climat social passablement accablant.

En 2014, elle forme le groupe Merta avec Lexie T, beatboxeuse, Olivine Véla, accordéoniste et Doul, contrebassiste. Ils sortent leur premier EP en 2015, intitulé Métaphysique des Mouches. Le groupe connait un succès dans la métropole et est invité à jouer dans de nombreux bars, salles de concerts, évènements et festivals (Roubaix /Wazemmes / Tournai l’accordéon, Mixcité, Tour de Chauffe…) et accède à des salles à l’occasion de premières parties prestigieuses (Le Grand Mix, le Métaphone, le Flow, l’Hospice d’Havré, l’Aéronef). En 2017, Merta rencontre Osc’Art et débute une collaboration avec cette artiste chansigneuse (qui fait de la traduction poétique des paroles et des ambiances en langue des signes) et met au point un spectacle qui mène Chansigne et Rap, pour ouvrir les portes à un public encore plus large : les sourds et mal-entendants.

Zeuzloo est également membre du collectif Le Clan Mc Leod, composé de rappeurs, beatmakeurs, DJs et beatboxeurs, et devient présidente de l’association du même nom créée en 2016. Le collectif organise des soirées micros ouverts et des concerts et permet au public de venir partager un morceau lors d’un rendez-vous mensuel.

En 2017, elle participe à la création du spectacle de danse Chroniques d’un pied héroïque (sortie en 2018) avec la chorégraphe Bérénice Legrand et la compagnie La Ruse. Elle amène sa plume à l’édifice au travers d’ateliers, de performances et de résidences.

Elle prépare actuellement un duo rap et un solo, en collaboration avec d’autres artistes, la suite au prochain épisode.

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Interventions artistiques

Les ateliers de Zeuzloo

● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● ● 

Zeuzloo anime des ateliers d’écriture slam et rap en parallèle de sa pratique personnelle depuis 2016. Avec le partage pour philosophie, elle rencontre enfants, adolescents et adultes à travers des ateliers d’écriture et de mise en voix qu’elle veut volontairement ludiques. En milieu scolaire, elle donne aux jeunes une nouvelle vision de l’écriture, non pas obligatoire, mais libre et pour le plaisir, et apporte à chacun les clefs pour s’exprimer et raconter en utilisant ses propres mots.

Elle ne porte pas de jugement et met l’accent sur le sens des mots et l’idée que l’on veut véhiculer. Zeuzloo conçoit ses ateliers comme des salons littéraires, chacun se présente, parle de soi, de ce qu’il aime, de ses pratiques artistiques ou culturelles. Rien n’est dénigré : on parle, on discute, on débat, on ouvre les points de vues. Elle cherche à aller à la rencontre des individus, à les comprendre pour ensuite les amener, d’abord à travers des petits jeux (jeux de rimes, d’improvisation, d’histoires collectives…), puis autour d’un thème (elle a notamment travaillé sur les rapports hommes/femmes, l’école, les peurs, les pieds, le Sénégal et l’Espagne, le travail, les poly…) à se familiariser avec la poésie et à écrire une histoire, leur histoire. Chacun repart avec un texte, peu importe la forme, longue, courte, qu’il soit réel ou fictif, le but étant que ça soit le sien !

Elle sait qu’en chacun d’entre nous se cache un artiste, quelqu’un qui a des choses à dire, à raconter, à partager. Son but est de le débusquer et de le faire sortir de sa cachette. L’une des clefs est la libération des paroles, elle cherche à montrer que les histoires que les jeunes racontent peuvent intéresser les plus âgés, et vice versa.

Quelques exemples :

Collège de Watten : classe de 4ème Segpa : les rapports hommes/femmes, 8 semaines d’ateliers et une restitution publique.

Lycée professionnel de Worhmout : Classe de 3ème : Solidarité avec l’Afrique, ateliers beatbox en collaboration avec Lexie T et Éliz, écriture et enregistrement d’un CD 3 pistes au studio des 4 Écluses au profit d’une association. Restitution publique en première partie d’un concert de Merta.

Vivat d’Armentières : -stage d’une semaine beatbox/rap autour du futur (2016) et restitution publique en première partie d’un concert de Merta. -atelier d’écriture autour de l’école (Occupaïe 2016).

Chez violette (Lille) : ateliers d’écriture dans ce lieu réservé aux femmes, autour du travail et des « polys ».

L’ARA de Roubaix : stage avec des ados vacanciers des centres sociaux autour des thèmes ‘Espagne et Sénégal’.

Médiathèque de Roubaix et École primaire de Roubaix : atelier d’écriture autour du pied, construction du spectacle chroniques d’un pied héroïque.

École primaire de Lille : ateliers d’écriture sur différents thèmes et mise en voix de poèmes dans le dispositif NAP dans plusieurs classe sur un trimestre.

 


Dossier artistique

application/pdfLaGeneraledImaginaire-Zeuzloo
Afficher l'image de fond