Que fait-on là ?

Première réalisation du duo Thomas Suel−Benjamin Collier, Que fait-on là ? est né d’un laboratoire de recherche mené à Culture Commune, scène nationale du bassin minier du Pas de Calais, en avril 2015 dans le cadre d’un temps fort sur le travail. Complété lors d’une résidence à la maison Folie Moulins dans le cadre du festival à l’oeuvre organisé par La Générale d’Imaginaire en octobre 2015, Que fait-on là ? a trouvé sa forme finale en novembre de la même année, à Saint-Martin-d’Hères en Isère lors du festival Gratte-Monde, organisé par la Maison de la Poésie Rhône Alpes.

Que fait-on là ? rassemble des textes et des musiques de formes différentes, allant du solo parlé au rock en passant par le chant a cappella et le parler-chanter, il s’achève par un poème rock d’une vingtaine de minutes pensé comme une longue déambulation à travers les beautés et laideurs du monde. Ce texte final suit les déambulations et les réflexions d’une jeune femme, de l’enfance à l’âge adulte, une  petite fille qui « pédale et regarde » et s’interroge sur la possibilité de peupler justement le pays où elle vit, pays livré à une économie  frénétique et péremptoire.

Que fait-on là ? pose des questions de fond sur les sens et non-sens de l’économie moderne. La dimension contestataire est très nette pour autant les textes ne tranchent aucune question, ils osent seulement inviter chacune et chacun à questionner son rapport au monde, à l’économie, aux paysages, aux gestes, aux habitants.

De et par : Thomas Suel et Benjamin Collier
Production : Culture Commune
Diffusion : La Générale d’Imaginaire



Les artistes participant à : Que fait-on là ?

Laisser un commentaire

Afficher l'image de fond