ICI

 

De et par Camille FAUCHERRE – Alexis BOSSARD –Grégoire TERRIER

 

Ici parle de la ville

Ici fait parler la ville

Ici en tire le portrait

 

Ici fait des portraits musicaux et poétiques de villes, de villages, de quartiers ou de régions. En restituant les paroles des habitants et l’environnement sonore au sein  d’un concert Ici décrit l’unique et le particulier du territoire en articulation avec l’universel urbain et humain.

La parole récoltée est centrale dans le propos : à la fois matière de construction du concert et finalité, elle sert à particulariser le spectacle et à rendre originale chaque représentation. Le recueil de la parole se fait au travers d’un processus de journalisme poétique visant à révéler l’ambivalence, la tendresse, l’âpreté qu’entretiennent les habitants envers leur lieux de vie, de travail, de loisir ou de vacances. Le journalisme poétique n’impose pas de support (les paroles sont conservées en prise de notes ou en enregistrements oraux) tout en maintenant l’anonymat de la personne interrogée afin que celle-ci puisse se sentir libre de ses propos. La matière recueillie sert à la fois à nourrir l’univers de paroles des habitants et l’écriture de textes spécifiques.

La musique emprunte un chemin similaire visant à faire émerger le caractéristique, l’unicité, de l’univers sonore de la commune concernée. L’ensemble sonore et bruitiste récolté devient le matériel de création musicale. Cette matière est échantillonnée, utilisée sous forme de samples électroniques, afin de restituer au mieux l’environnement sonore. En s’appuyant sur les traditions musicales ou folkloriques, Ici essaie de créer des archives sonores de la ville en jouant sur la prise de conscience de l’espace sonore qui nous entoure. Cet espace est créé par l’homme, mais il a aussi une influence sur la manière de vivre la ville (ses trajets, ses souvenirs…). Le travail musical d’ Ici consiste à recréer des espaces sonores et à jouer sur le contraste entre dimensions macroscopique (la rue, la place) et microscopique (la maison, le lieu de travail). Ainsi, Ici provoque l’émergence d’une musique devenue documentaire croisant le réel (les bruits de notre quotidien) à l’imaginaire (la composition musicale).

Ici définit un protocole de « cueillette sonore et écrite » précis en multipliant les interlocuteurs et les lieux de récolte dans la ville. Croisant les générations et les fonctions sociales, les usagers professionnels et les habitants, les supermarchés et les courtiers en assurance, les employés de mairie et les carillons, Ici décrit et retranscrit la ville.

Ici propose 2 formats de spectacles, qui peuvent être combinés. D’abord, l’esquisse : un spectacle-concert qui intègre quelques clins d’œil locaux à une partition décrivant la ville comme idéal-type. L’esquisse propose quelques zooms locaux au sein  d’une thématique parcourant l’universelle définition de la ville : sa capacité à s’étendre, à relier, à exclure et à ouvrir des perspectives, sa fascination pour l’indélébile et sa puissance de l’instant.

Enfin le portrait au sein duquel Ici propose de dédier l’ensemble du spectacle à une ville, un village ou un territoire, en composant directement à partir de la matière récoltée sur place. La composition musicale et l’ensemble du corpus textuel sont alors directement ancrés dans le réel local.



Les artistes participant à : ICI

Laisser un commentaire

Afficher l'image de fond